Volume 9 No 3





Cinq Garçons Dans Le Vent
Version française de Backbeat de Iain Softley


par Jean Laquerre

Ce film qui vient de ressortir en DVD est d'abord et avant tout une simple histoire d'amour. Histoire d'amour tragique entre un peintre et une photographe. En quoi ça intéresse les membres du R.Q.A.B.? Le peintre était aussi le bassiste original des Beatles. Et la photographe? Il s'agit de la créatrice de la coupe "Beatles" du début des années soixante. Mais pour un photographe comme moi c'est d'abord et avant tout, une très bonne photographe qui réussit à très bien capter l'aspect non raffiné des Beatles des premières années. En regardant d'abord la pochette de ce DVD, on comprend par le simple fait que Stuart Sutcliffe et Astrid Kirchherr seuls à être en couleurs, sont les personnages principaux de ce film. Ils sont particulièrement bien joués par Stephen Dorff et Sheryl Lee. Tous deux Américains, en passant. Les quatre autres Beatles, curieusement ressemblant aux photos reproduites par Robert Freeman sur l'album With The Beatles servent de support à l'histoire principale. Ils ne sont donc photographiés qu'en noir et blanc.

Commençons tout de suite par ce que vous n'aimerez peut-être pas.
Tout bon fan ne manquera pas de remarquer les erreurs historiques de ce film. Parmi lesquelles : un changement de chanteur sur une des pièces, le moment de l'annonce de la mort de Stu à John et la présence de Pete Best lors de la troisième série de spectacles en Allemagne. C'était Paul qui chantait Long Tall Sally il me semble. Non? John apprit avant de partir pour Hambourg que son complice des premières heures était décédé. Et on ne souligne pas vraiment le lien entre la bagarre de Liverpool et la blessure de Stu qui de toutes évidences historiques sont reliées à son hémorragie cérébrale qui lui fut fatale. Finalement, lors de leur dernière série de spectacles en Allemagne, Ringo était un membre à part entière du "Fab Four".

Mais le réalisateur du film signale en fin de générique qu'il s'est en effet permis certaines libertés de ce type pour assurer un meilleur "rythme " à son film. Le titre est Backbeat après tout. Malgré ces très légères aberrations, ce film vaut la peine d'être vu. La version française est utile puisque l'accent de Paul, John et Stu est à couper au couteau. La fonction de sous-titres du DVD est alors la bienvenue.

Les meilleures critiques de ce film proviennent de Ringo et de Cynthia. Ringo ayant tout spécialement apprécié la très juste façon que la période musicale de Hambourg a été reproduite. Pour citer Ringo : "They sounded just like the punk band THE BEATLES were at that time".

Notons que ce ne sont pas les comédiens qui jouent, mais un groupe particulièrement solide formé par le producteur Don Was.

Et la première femme de John Lennon a dit à Julian qu'en allant voir ce film, il y rencontrerait son père. Ce n'est quand même pas banal comme recommandation.

Notons au passage de très bons suppléments sur ce DVD. Ne serait que pour les auditions et deux scènes rejetées au montage ainsi que deux entrevues.

Finalement vous remarquerez aussi la belle référence du titre français avec le titre français du film A Hard Days Night, soit Quatre garçons dans le vent.

J'ai personnellement aussi la version laserdisc de ce film (Les laserdiscs étaient des vidéo- disques laser d'un diamètre de douze pouces qui sont apparus au début des années 80 et disparurent au tournant du siècle). La version maintenant disponible sur DVD est grandement supérieure pour la qualité d'image, le son ambiophonique 2.1, les suppléments, les versions anglaise et française sur le même disque, les sous-titres en anglais, français et espagnol. Ainsi que la piste sonore avec commentaires du réalisateur.

Bref, à voir et à avoir.

Pour revenir au début de cette page

 


Paul Is Live
In Concert On The New World Tour - Le DVD


par Alain Lacasse

C'est le 12 août dernier que EMI Music Canada a fait paraître en DVD le document Paul Is Live - In Concert On The New World Tour. Celui-ci était déjà paru en 1993 en format VHS.

Il s'agit du même document avec quelques petits ajouts mineurs. Nous retrouvons dans les suppléments une biographie de Paul McCartney, mais aucune des autres musiciens du groupe qui l'accompagnait alors, et une importante et excellente section de photos dont plusieurs que je n'avais jamais vues.

L'image est présentée en format plein écran. Vous avez le choix du son Dolby digital surround 5.1 et Dolby pour écouteurs.

A l'instar du film Get Back et du DVD Back In The US, Paul Is Live n'offre pas l'intégrale du concert de Paul. Le document dure à peu près quatre-vingt-cinq minutes alors que ce spectacle durait environ cent cinquante minutes. Nous attendons toujours ce DVD où nous aurons vraiment une captation fidèle et de qualité d'un spectacle intégral de McCartney. Sur Paul Is Live, nous ne retrouvons les Another Day, And I Love Her et Fixing A Hole, notamment, qui faisaient partie des chansons interprétées durant cette tournée. La version DVD aurait dû proposer l'intégralité du concert. On aurait pu aussi garnir davantage la section des suppléments. À cet effet, le DVD Paul McCartney Live At The Cavern Club est excellent ainsi que Wingspan.
Tout comme l'édition VHS, on retrouve ces images bizarres et saccadées et parfois, sinon souvent, désynchronisées. De ce côté-là, le film Get Back lui était supérieur.

Néammoins, c'est une bonne chose d'avoir Paul Is Live en DVD. De cette tournée et de ce document, nous avons tout de même droit à d'excellentes interprétations telles que Drive My Car, Hope Of Deliverance, Michelle, Magical Mystery Tour, C'mon People, Paperback Writer, Penny Lane, Kansas City et bien d'autres. Le point fort de ce DVD se rapporte au son. Il est nettement supérieur à ce que nous retrouvions sur l'édition VHS. Vraiment excellent. C'est un point positif.

Il y a de nombreux documents vidéos et filmiques intéressants sur Paul McCartney. Espérons que Paul Is Live soit le début d'une réédition en format DVD de ces productions. On peut penser que certains items auraient dû sortir en DVD avant celui-ci, toutefois Paul Is Live aurait eu droit quand même à une réédition sous ce nouveau format. Vivement Rock Show et le reste.

Le DVD Paul Is Live coûte moins de vingt dollars. C'est un très bon prix. Et avouons-le, il n'y a pas matière à payer plus cher. Espérons que les autres DVD de McCartney ne seront pas plus dispendieux. À ce prix-là, je vous recommande l'achat de ce DVD. C'est le seul témoin visuel consistant de la tournée mondiale de Sir Paul en 1993.

Pour revenir au début de cette page