Volume 12 No 4




 

Le CD/DVD « Love » des Beatles

Critique d’Alain Lacasse

Qu’on se le dise, le CD/DVD « Love » des Beatles est vraiment la bande sonore du spectacle du même titre que présente actuellement à l’hôtel Le Mirage de Las Vegas le Cirque du Soleil. Qu’on ait amputé de quelques secondes sur le disque l’introduction de Lucy in the sky with diamonds par rapport à ce qu’on entend en assistant au spectacle ne change rien à l’affaire. 

La parution en CD de la bande sonore « Love » n’a rien de surprenant. Cela devait sûrement faire partie du deal entre Apple et le Cirque du Soleil. Ça coûte cher monter un tel spectacle. Il faut des revenus. C’est normal. Alors, ne soyez pas surpris que le spectacle soit disponible en DVD dans un futur plus ou moins éloigné.

Est-ce que « Love » est un nouveau disque des Beatles ? Oui, il n’a jamais fait partie du catalogue des Beatles.

Est-ce que « Love » est un nouveau disque des Beatles ? Non, il n’y a aucune chanson d’inédite. Tous les fans des Beatles savent ça.

Est-ce que « Love » est un nouveau disque des Beatles ? En fin de compte, il faut dire oui (Ce qui fait bien l’affaire de Apple et EMI dans leur campagne de marketing).

Les chansons des Beatles sont plus ou moins radicalement transformées, dépendamment des titres sélectionnés, pour s’insérer dans un spectacle qui attire les foules à Las Vegas. Pour ce faire, Apple et le Cirque du Soleil ont fait appel au plus vieux DJ au monde Sir George Martin. A moins que le choix de Martin faisait partie des projets du regretté George Harrison, à l’origine du projet « Love » avec Guy Laliberté du Cirque du Soleil. Martin, même s’il avait annoncé sa retraite après avoir réalisé la version 1997 de Candle in the wind d’Elton John, participé à quelques chansons de l’album « Flaming pie » de Paul McCartney, fait les arrangements de cordes pour la pièce I’m yours pour le CD « Vertical man » de Ringo Starr et la chanson Grow old with me de John Lennon, à la demande de Yoko Ono, pour le coffret « Anthology » du célèbre Beatle amateur de Bed-in et sorti son dernier album « In my life » ouf !, s’est laissé tenter par cette expérience artistique unique.

Le bon vieux George, pour pallier à une déficience auditive qui l’avait poussé à la retraite il y a près de 10 ans, s’est adjoint les services de son fils naturel et spirituel Giles. Le résultat est plus qu’excellent. La sélection des titres est judicieuse et le duo a fait preuve d’un bon goût. Avec « Love », George Martin nous fait oublier son échec artistique avec la bande sonore « Sergeant Pepper’s Lonely Hearts Club Band » avec les Bee Gees et Peter Frampton à la fin des années 70. Est-ce que vous vous en rappelez ?

George et Giles Martin ont remixé les chansons des Beatles en intercalant au début, au milieu et à la fin des pièces des pistes provenant de d’autres titres des Beatles. Par exemple, on entend nettement des parties de guitare de la chanson Hey bulldog et un extrait du solo d’Eric Clapton sur la chanson While my guitar gently weeps pendant Lady Madonna. On entend aussi le solo de piano de In my life, le clavecin de Piggies et la trompette piccolo de Penny Lane à la fin de la chanson Strawberry fields forever. C’est brillant pratiquement tout le long de l’album. Vous pouvez passer des heures sinon des jours à essayer d’identifier la provenance de telle piste dans telle chanson. Il y a une exception. Il s’agit de While my guitar gently weeps. Olivia Harrison a demandé à George Martin d’utiliser la version dépouillée publiée sur le CD des Beatles « Anthology 3 » et d’y composer un nouvel arrangement de cordes pour le mixer à interprétation pleine de sobriété de George Harrison. A part ça, tout ce que vous écoutez provient des enregistrements originaux du Fab Four. Et puis, vous l’ai-je dit ? La qualité sonore est exceptionnelle, tant dans les versions CD que DVD. C’est l’avantage de retravailler directement sur les bandes multipistes. C’est un plaisir immense pour les oreilles d’un connaisseur de l’œuvre des Beatles.

L’album « Love » est offert en format CD régulier et en édition de luxe incluant la version CD et une autre DVD. Dans cette dernière, nous avons droit à 3 choix audio : diffusion stéréo conventionnelle, Dolby digital 5.1 et DTS 5.1. En ce sens, les pistes audio 5.1 sont plus fidèles à la qualité sonore du spectacle tel que présenté à Las Vegas. D’autre part, le DVD a une durée de 81 minutes, soit 3 minutes de plus que la version CD. On peut aisément le vérifier en comparant entre les 2 disques les chansons Revolution et Back in the USSR. Sur le DVD, ces chansons sont présentées intégralement alors qu’elles ont été amputées de plus d’une minute chacune pour la version CD.

Un mot maintenant sur la présentation de cet album des Beatles. Le livret est visuellement bien pensé. Il contient un texte de George Martin et un autre de son fils Giles ainsi qu’une série de photos des Beatles et du spectacle « Love » très stylisées. Intéressant.

Le disque « Love » ne laissera personne indifférent. Les puristes vont gueuler pour avoir porter atteinte à l’intégrité de l’œuvre des Beatles. Les fans, enfin d’autres fans des Beatles, se régaleront à tenter de deviner d’où provient tel passage dans une chanson donnée, comme en 1995 lorsque les amateurs du quatuor s’amusaient à décrypter les différentes citations des chansons du plus grand groupe rock de tous les temps dans le vidéoclip « Free as a bird ». Et les spectateurs du show « Love » à Las Vegas auront un magnifique souvenir de leur soirée en compagnie du Cirque du Soleil et John, Paul, George et Ringo.

En terminant, je n’oserai pas mettre une note pour évaluer l’album « Love » des Beatles. C’est un disque qui ne fait déjà pas l’unanimité parmi les amateurs des Beatles. Je ne tiens pas à participer à une polémique de ce genre. Faut-il rappeler, à moins que vous ne l’ignoriez, que Paul et Ringo ont approuvé le travail réalisé par George et Giles Martin ? En ce qui me concerne, je vous l’avoue, j’ai bien aimé ce disque. Je vous le recommande fortement. Néanmoins, il ne pourra jamais faire oublier les classiques comme « Rubber soul », « Revolver », « Sgt. Pepper’s », « L’album blanc », « Abbey Road » et tant d’autres que nous souhaitons tous, j’en suis convaincu, voir réédités bientôt avec un son remasterisé à la fine pointe de la dernière technologie numérique. En attendant, bonne écoute de « Love ».

 

 
 

 

 

When He was 63!

Critique du DVD “The space within US”


Par Jocelyne Rochon 

 
J'ai dit, à qui voulait m'entendre : "À 63 ans, un rocker est trop vieux pour continuer à faire des shows et, pour cette raison, c'est la dernière fois que je vais voir mon beau Paul en spectacle !" Vous vous doutez bien que j'ai dû "ravaler" mes paroles car le show « US » et Paul étaient tout simplement fantastiques!! Et maintenant, en souvenir de cette récente tournée, Paul nous offre le DVD The Space Within US.

Si vous avez vu le show, vous aurez plaisir à revoir les beaux cadeaux que Paul nous a offerts lors de son récent passage. Je pense à I'll Get You (que j'ai toujours préféré à She Loves You) Helter Skelter, She Came in through the Bathroom Window et quelques autres "standards" qu'aucun Beatle à ce jour n'avait joué en public; toute l'histoire du Space Shuttle / la NASA dont Paul semble tellement fier… J'ai aussi bien aimé le revoir jaser sur scène avec le public, sans prétention.


Mon coup de cœur va aux cameramen qui ont si bien su capter l'ambiance de la foule. Que voulez-vous, j'aime ça moi voir les petits et les grands qui chantent, dansent et pleurent en écoutant Macca chanter. Pis, on fini tous par se reconnaître dans l'un ou l'autre de ces spectateurs!!


Mon bémol va aux trop nombreuses (à mon goût à moi) interventions entre chaque chanson. C'est comme si on mettait un commercial après chaque scène d'un téléroman ou après chaque coup de sifflet au hockey. On le sait qu'il est beau notre Paul, qu'il est fin, intelligent, simple, qu'il aime ses fans, que sa musique est éternelle… J'aurais préféré que tout ce babillage se retrouve avec les "extras".


Idée d'avoir une autre opinion, j'ai aussi recueilli les commentaires d'un "nouveau fan" (mon chum Michel qui n'a jamais vu Paul en spectacle). Ben, lui aussi a beaucoup aimé : "Ça donne vraiment le goût de le voir en personne !" Comme moi il a moins apprécié les nombreux reportages et commentaires : "Ça nous fait perdre le momentum" qu'il m'a dit (c'est qu'il jase bien mon chum!!). Il a également été déçu du montage fait sur Let it Be (sa chanson préférée et non complète sur le DVD). Mais rassurez-vous les autres chansons sont interprétées au complet.


Les quatre musiciens qui accompagnent Paul (Rusty Anderson, Brian Ray, Abe Laboriel Jr. et Paul « Wix » Wickens) sont, comme toujours, excellents. Je me trompe peut-être mais on semble avoir donné une plus grande visibilité à ces derniers dans ce spectacle. Le son, Dolby Digital 5.1 est aussi super.


Somme toute, malgré le fait que ça se termine un peu abruptement, un excellent spectacle à voir ou à revoir et si, en plus, vous aimez le "placotage" et les témoignages, vous serez servis à souhait !


Pis, la réponse est "oui" quand Paul repartira en tournée (la rumeur veut que ce soit en 2007, je serai encore là parmi les spectateurs à chanter, danser et pleurer !!!