Volume 12 No 2





Le Yoga des Beatles 
( Le vrai secret du bonheur )
Éditions Bhaktivédanta - BBT

Appréciation par Mathew Street

Lorsqu’on m’a proposé d’écrire une critique sur ce livre il y a quelques mois, j’ai eu l’étrange impression de l’avoir déjà lu, dans une autre vie peut-être…. En voyant que l’ouvrage avait été traduit de la version anglaise « Chant and Be Happy » The Power of Mantra Meditation, par Denis Bernier, je me suis rappelé que quelques années plus tôt, un adepte de la conscience de Krishna m’avait fait cadeau de ce bouquin, par hasard, dans le métro de Montréal. J’ai donc eu le plaisir de relire cet ouvrage en français dernièrement. 

En près de 150 pages, on explique le pouvoir de la médiation et des mantras et comment ils peuvent nous conduire à la réalisation de soi. Le tout est basé sur les enseignements de Sa Divine Grâce A.C Bhaktivedanta Swami Srila Prabhupada, que nous appellerons Prabhupada pour les besoins de la cause. Les Beatles dans tout ça? Le livre comprend des entretiens avec George, John et Yoko. Tout d’abord, les entretiens avec George sont les plus riches de sens et aussi les plus intéressants pour les adeptes des Beatles. Cependant, les questions de John et Yoko sont souvent suivies de longues et lourdes réponses de Prabhupada, à un tel point qu’on n'a pas toujours l’impression que la conversation nous soit rapportée telle qu’elle s’est vraiment produite. En d’autres mots, les questions de Lennon peuvent certaines fois sembler n’être qu’un prétexte pour nous transmettre de la matière sur la conscience de Krishna. Ce livre s’adresse donc en premier lieu à des gens qui veulent être initiés aux enseignements de la conscience de Krishna par le biais d’entretiens avec Harrison et Lennon. C’est également une riche source d’informations sur cet aspect de la vie des Beatles, donc les vrais adeptes (des Beatles) y trouveront leur compte.

En terminant, je vous recommande fortement de lire ce livre avec en trame sonore, le CD « Chant & Be Happy - The London Radha-Krishna Temple », sur étiquette Disques 21 qui m’a agréablement surpris. N’oublions pas que ce disque a été produit par Harrison et que McCartney a participé à l’enregistrement. Pour les sceptiques parmi vous, commencez d’abord par le DVD All Things Must Pass, qui se trouve dans le même coffret et présente une entrevue avec George et Prabhupada. Vous verrez par la suite si vous avez envie de continuer votre initiation avec la lecture du livre.

Voici le secret du vrai bonheur, vous n’avez qu’à le dire aussi souvent que vous le voulez.
Hare Krishna Hare Krishna
Krishna Krishna Hare Hare
Hare Rama Hare Ràma
Ràma Ràma Hare Hare
 

 

 
Mai 2006, 10e édition à Québec de la Convention Beatles

par Richard Baillargeon

Après avoir pris place dans divers endroits, tels que salle paroissiale, centre de loisirs, salle de spectacle émergente ou restaurants chics du Vieux-Québec, l'édition 2006 de la Convention annuelle des Beatles à Québec, pour la première fois de son existence, se tenait dans un hôtel doté de locaux destinés à ce genre d'événements. Ceux qui se sont déplacés pour venir rencontrer les invités, exposants et autres fans du quatuor britannique, le samedi 6 mai dernier, à l'Hôtel Universel dans l'arrondissement Sainte-Foy, près de l'Université Laval, ont constaté les avantages collatéraux liés à ce type de local, à commencer par l'éclairage, la disposition des lieux et …le confort des sièges.

Une fois effectué un premier tour des tables et après avoir amorcé des discussions toutes plus intéressantes les unes que les autres, il était en effet bien apprécié de pouvoir se laisser glisser sur des fauteuils moelleux et porter toute son attention sur les propos des invités:

- quebec2006_9.jpg (199259 bytes)Guy Hébert, guitariste et collectionneur émérite, et Bruno Alain, guidés par Alain Lacasse, ont d'abord procédé à une fort intéressante description, avec modèles sur place, des instruments utilisés par les Beatles à différents moments de leur carrière. Ceux qui se sont approchés pour manipuler, avec tout le respect dû aux précieuses reliques identiques à celles utilisées par leurs idoles, ont pu constater entre autres la légèreté de certains des instruments associés aux Fab 4, notamment la fameuse basse Hofner modèle violon! Guy ne s'est d'ailleurs pas laissé prier pour joindre le plaisir à la démonstration lors d'un sing-along improvisé un peu plus tard, dans le hall de l'hôtel, en fin d'après-midi.

- Denis Bernier, dont c'était la deuxièmequebec2006_14.jpg (189668 bytes) participation à un événement du RQAB cette année, après la présentation du livre « La voie des Beatles » à Montréal en novembre 2005, a ensuite procédé, en compagnie de l’animateur et fondateur du RQAB Roger T. Drolet, au lancement de son nouvel ouvrage « Le yoga des Beatles », traduction de « Chant and Be Happy - The Power of Mantra Meditation » qui fait d'ailleurs l'objet d'un autre article dans le présent numéro du RQABulletin.

- Notre président Alain Lacasse quebec2006_4.JPG (421245 bytes) a ensuite procédé à ce qui devait s'avérer un véritable 'défi Beatles 2006' en animant un jeu-questionnaire salé (ou épicé? car à certains moments on sentait la soupe chaude…) portant sur divers détails, particularités et autres faits inusités se rapportant à l'oeuvre et à l'histoire du groupe. Les valeureux chevaliers qui ont relevé le défi se sont vite rendus compte qu'ils s'étaient en fait soumis à un ballottage sans merci. Grâce aux astres, ou plutôt à son âge vénérable qui lui a permis de vivre la beatlemanie au coeur des fabuleuses années soixante, à moins que ce ne soit carrément de la chance, votre humble serviteur s'est vu épargner de mordre la poussière, non sans avoir vu le plancher de près à quelques reprises. Cette participation m'a permis de toucher l'édition double-DVD du « Concert for Bangla Desh with Georges Harrison and friends » relatant l'événement du 1er août 1971.

Plusieurs prix de présence dont CD, DVD, livres et épinglettes, ont d'ailleurs été attribués au fil de la journée, comme c'est devenu la tradition lors des Conventions Beatles du RQAB. Le reste de l'après-midi fut consacré à la poursuite des échanges, conversations et fut agrémenté du concert collectif improvisé évoqué tout à l'heure.

Après une pause d'un peu plus de deux heures, permettant aux gens d'aller se restaurer, les fans les plus avertis étaient de retour pour ce qui allait s'avérer le point culminant de la journée.

- quebec2006_6.jpg (380057 bytes)Stéphane Venne, auteur-compositeur-interprète dont la réputation n'est plus à faire et qui a marqué, voire lancé, la carrière de plusieurs de nos artistes de la chanson, a livré un exposé sur le thème « À l'école des Beatles ». Bien humblement, celui qui avait déjà trois albums et quelques collaborations à son actif lorsque la célébrité lui vint au moment de l'Expo 67 (Un jour, un jour) a expliqué comment il a voulu réapprendre son métier en se plaçant volontairement à l'école des meilleurs. Son regard critique et sans complaisance, pour lui-même comme pour les autres, sa vision des choses, quelques anecdotes, et deux ou trois révélations ont fait de sa généreuse participation (plus de deux heures après son arrivée sur le podium, il se prêtait encore aux échanges verbaux et aux autographes) un des moments forts de l'ensemble des conventions du RQAB à ce jour. Les absents ont eu tort, forcément, et les membres présents s'en souviendront longtemps.


En terminant, il faut remercier l’Hôtel Universel, notamment M. Claude Grenier, mesdames Sandy Rae, Marie-Claude Guay et Henriette Bédard, pour leur généreuse contribution et collaboration, Mme. Line Turcotte, pour son aide précieuse, messieurs Guy Hébert, Bruno Alain, Denis Bernier et Stéphane Venne pour leur généreuse participation, notre animateur Roger T. Drolet, Mme. Maude Pilon, Denis Bernier à nouveau, les disques XXI, Disque Mérite (M. Denis Pantis), EMI Music Canada et Warner Music Canada (M. Peter Creighton) pour les prix de présence, l’équipe du RQAB pour la convention (Richard Baillargeon, Sébastien Tremblay, Jean Laquerre, Yves Boivin, Michel Laverdière, Pierre Turgeon, Michel Pelletier et Alain Lacasse) pour leur inlassable travail et le public présent. La prochaine convention aura lieu à Montréal cet automne. En ce qui concerne Québec, on se dit à l’année prochaine.