Volume 11 No 1





Les Beatles : The Capitol Albums vol.1

par Alain Lacasse

En partant, je vous le dis. C'est un incontournable. Si vous n'avez pas ce coffret des Beatles, tant pis pour vous. Je parle de quoi ? The Capitol albums vol.1 des Beatles. Un ensemble regroupant les 4 premiers albums des Beatles sortis par Capitol aux Etats-Unis en 1964 (Moins The Beatles story). C'est la tout première fois que parait en CD " Meet the Beatles ", " The Beatles' Second album ", " Something new " et " Beatles '65 ". De plus, chaque album est présenté en version stéréo et mono dans une pochette cartonnée reproduisant celle de l'album vinyle d'origine. Même le CD reprend la vieille étiquette arc-en-ciel de Capitol.

Le point fort de ce coffret, c'est le son remasterisé en 24 bits. Je vous jure que les CD parus en 1987 font pitié à côté de ce coffret. De plus, on a enfin les premiers enregistrements des Beatles en stéréo. I saw her standing there, It won't be long, Thank you girl, Money, If I fell, Things we said today, I'm a loser, Rock'n roll music, etc. On a droit aux mixages américains stéréo de Thank you girl (Avec plus d'harmonica), I call your name (La cloche à vache qui débute au moment où John commence à chanter), etc. On a aussi droit (Au moins ici Capitol a décidé de ne pas refaire l'histoire mais plutôt de respecter la présentation originale) aux fameux mixages bizarres de Dave Dexter de Capitol dans les années 60, ceux avec de l'écho comme Roll over Beethoven, Please Mr. Postman, Devil in her heart, Money et You really got a hold on me. On nous présente aussi les mixages " duophonic " de certaines chansons (Faux stéréo) comme I want to hold your hand, This boy, You can't do that, I'll get you, She loves you, She's a woman et I feel fine. Comme si ce n'était pas assez, Capitol offre aussi des mixages mono typiquement américain ou différent. C'est le cas de Roll over Beethoven, You really got a hold on me, Money, Devil in her heart et Please Mr. Postman (Sans écho), I call your name ( Intro à la guitare différente) et Slow down (Mixages mono européen), Any time at all ( Mixage du piano moins proéminent), I'll cry instead ( Un refrain de plus en mono), And I love her et If I fell ( Sans voix dédoubler dans les couplets de la première et dans la partie chantée en solo au début de If I fell). Bref, le son est extraordinaire.

Pourtant, il y a matière à des commentaires négatifs et ça concerne l'emballage du coffret. La photo et le graphisme du boîtier auraient pu être encore mieux. C'est plutôt fade. Le livret propose un excellent choix de photos de l'époque et les commentaires des Beatles sur cette période sont intéressants à lire. Toutefois, le texte de Mark Lewisohn est d'une banalité navrante. Il nous a déjà offert beaucoup mieux. On a qu'à penser à ses textes pour les CD Past Masters 1 et 2, ceux du livret du premier coffret des CD des Beatles et celui de l'album Unplugged de Paul McCartney. Depuis la mort de Derek Taylor, les notes de pochette des CD des Beatles ont été plutôt décevant. Le retour de Mark Lewisohn nous permettait d'espérer un retour aux textes fouillés et instructifs. C'est raté pour cette fois-ci. Espérons que ce sera mieux pour le volume 2.

Le coffret " The Capitol albums vol. 1 " s'inscrit dans la commémoration du 40ème anniversaire de l'arrivée des Beatles en Amérique du Nord. Les Beatles, EMI et Capitol répondent ainsi à une demande persistante des fans nord-américains qui remontent à 1987 et qui ont connu les Beatles à l'époque du vinyle. Pour la vaste majorité de ces amateurs, la découverte des Beatles s'est faite par le biais des albums " Meet the Beatles " ou " Beatles '65 ". D'autre part, les Beatles ne gâchent pas le catalogue britannique paru en 1987. Ce coffret est offert en édition limitée (Pour un certain temps). Les disques ne seront pas disponibles individuellement. C'est un spécial pour les fans nord-américains. Ce qui est particulièrement intéressant, c'est que cet ensemble annonce la parution d'un volume 2. Combien de volumes ? Je l'ignore. Faudra voir. Est-ce que de son côté EMI Canada pourrait aussi offrir un coffret semblable regroupant en CD les 3 premiers albums canadiens des Beatles (Beatlemania with the Beatles, Twist and shout et Long tall Sally) ? Peut-être. Faudrait leur demander. Cependant, il n'y a présentement aucun projet en ce sens.

Ce coffret s'adresse en premier aux fans qui ont connu les Beatles par les albums vinyles nord-américains, à ceux qui recherchent les versions stéréo des premières chansons et tous ceux qui aiment les Beatles car ce sont des titres que tout le monde aime et connaît. De plus, le collectionneur trouvera ici une pièce qui enrichira sa collection. " The Capitol albums vol.1 " se vend entre $70. et $80. un prix qui ne m'apparaît pas trop onéreux. Je vous le recommande fortement et dépêchez-vous de l'acheter car il n'est disponible qu'en édition limitée. Après ce sera trop tard. Maintenant, on attend le coffret des Beatles " The Capitol albums vol. 2 " avec Early Beatles et autres titres. Bonne écoute.

Pour revenir au début de cette page

 


The Beatles - Histoire et légendes de Daniel Ichbiah

par Richard Baillargeon

Si le titre peut suggérer une thèse ardue, départageant les faits et les rumeurs à propos du groupe phare de la pop musique, un premier coup d'oeil suffit à rassurer le lecteur. En effet, il s'agit plutôt d'une synthèse de ce que 'tout apprenti-fan devrait savoir', sur le mode Dico, à l'intention des nouvelles et futures générations.

Dans un langage clair et concis, Daniel Ichbiah réunit les informations essentielles concernant chacun des quatre Beatles, leurs principaux collaborateurs et surtout leurs chansons. Le fait que l'auteur ait consulté les publications majeures sur le sujet telles que le volume Anthology, les livres de Barry Miles, de Mark Lewisohn et surtout de Steve Turner, constitue déjà ce qu'on peut appeler une base solide. Le livre de 252 pages aborde les sujets liés aux Beatles selon un ordre alphabétique et dans un langage familier. Les entrées sont essentiellement des noms de personnes, des titres d'albums (incluant un commentaire sur chacune des chansons), des 45 tours originaux tels Hello Goodbye/ I am the Walrus et quelques autres comme Apple Records, Coupe de cheveux Beatles, Hambourg ou Paul is dead.

Cette dernière (Paul is dead) demeure le point principal du volet rumeurs et légendes, l'essentiel du propos consistant plutôt en témoignages, souvent puisés à l'Anthologie. Les faits y sont résumés sans nécessairement référer à toutes les anecdotes qui ont donné lieux à certaines interprétations médiatiques ou autres. Par exemple, à l'entrée Member of British Empire, on ne retrouve aucune allusion à ce qui a pu se passer dans les toilettes royales!

Mais ne boudons pas notre plaisir: parmi les infos les plus savoureuses, qui y sont révélées ou que je n'avais pas remarquées chez d'autres auteurs:

Quelques erreurs ont pu se glisser à l'occasion, problèmes de traduction lors de la lecture de certains ouvrages ou détails dus au fait que l'auteur n'a sans doute pas vécu le phénomène 'en direct':

Enfin l'annexe 'Ils ont chanté les Beatles', surtout dans le cas d'une liste non-exhaustive, s'avère une entreprise périlleuse en soi. En admettant l'angle 'vu de l'hexagone', il est tout de même mortel que le nom des Lionceaux (champions toutes catégories de la beatlemanie en France, dont l'essentielle Quatre garçons dans le vent) n'y figure pas, alors qu'on retrouve celui de Richard Anthony à quelques reprises. C'est un peu comme si, dans un relevé québécois, on oubliait de mentionner les Baronets! Côté international, même si la plupart des interprétations majeures y figurent, c'est tout de même tenter le diable... qui y trouvera toujours la perle oubliée. Juste par mauvaise volonté, je réclamerais pour ma part le She Loves You de Peter Sellers ou le I'll Cry Instead de Joe Cocker...

Mais ne soyons pas trop sévères... The Beatles - Histoire et légendes constitue néanmoins une excellente entrée en matière qui incitera, on l'espère, les lecteurs n'ayant qu'une vague idée du sujet à vouloir en savoir encore plus.

Pour revenir au début de cette page